Les quatre fers en l’air

10 04 2012

Eadweard James Muybridge est un photographe anglais de la seconde moitié du XIX ème siècle qui travailla longuement aux Etats Unis. Entre 1878 et 1879 c’est l’un des premiers à s’être intéressé à la locomotion animale.

L’origine de cet intérêt a été initié par le gouverneur de Californie, Leland Standford, qui l’emploie en 1872 comme photographe. Ce dernier est passionné de courses à cheval et il aimerait répondre à la question en vogue à cette époque là : Est ce qu’un cheval au trot ou au galop a ses quatre pattes qui décollent du sol au même instant ? Standford avait en effet parié sur l’affirmative auprès des ses amis, suivant le courant de pensée de l’époque. Ce tableau retranscrit la pensée couramment adopté concernant la course hippique.

Etant donné que l’oeil humain n’est pas capable de résoudre temporellement la course d’un cheval, Muybridge utilisa la photographie pour répondre à cette question. En 1878 il parvint à capturer une photo d’un cheval au trot avec les quatre pattes suspendues en l’air,  donnant raison à Standford. Fort de ce succès les deux hommes tenteront de décrire plus en détail la course d’un cheval.

Dans cet objectif, Muybridge installe une série d’appareil photo également espacés au bord d’un champ de course. Le déclenchement successif de ces appareils va lui permettre de réaliser la toute première séquence photo d’un cheval au galop. Cette série est visible ci dessous :

Cette série d’image peut être animée comme suit :

On remarque bien sur cette animation qu’il arrive que le cheval décolle les quatre pieds au même instant. Cependant, ses pattes ne sont pas étendues à l’avant et à l’arrière de l’animal, comme le pensait les gens à l’époque, mais rétractées sous son corps.

Muybridge ne bénéficia pas immédiatement d’une reconnaissance pour ces travaux. En effet, Standford demanda à un de ses amis Dr. J. B. D. Stillman d’écrire un traité sur le mouvement du cheval utilisant les clichés de Muybridge mais sans citer ce dernier. Ce n’est que plus tard en Angleterre que le photographe pourra travailler à son compte et être reconnu des grandes institutions comme la Royal Institution.

Source : Wikipédia – Eadweard James Muybridge. #


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :