Marcher sur l’eau

10 06 2011

Le basilique commun est parfois surnommé « le lézard de Jésus » en raison de sa capacité à marcher sur l’eau. En effet lorsque cette animal tente de fuir un  prédateur, il lui arrive de parcourir quelques mètres à la surface de l’eau comme on peut le voir sur la vidéo suivante :

Cette capacité étonnante des lézards communs repose sur deux caractéristiques propres à cette espèce. La première est la présence de franges entre les doigts de pied de l’animal et la seconde sa fréquence de battement de jambe extrêmement rapide. Les franges lui permettent d’avoir une grande surface d’appui sur l’eau. Ainsi à chaque pas, sa patte créée une cavité d’air dont la taille est proportionnelle à la surface du pied. Cette cavité d’air va se refermer rapidement sur elle même. C’est à ce moment que la fréquence élevée de battement de jambe devient importante. Si le lézard ne parvient pas à retirer sa patte avant que la cavité d’air ne se referme, elle sera piéger dans l’eau et il lui sera beaucoup plus dur de la retirer ensuite. Il faut donc que la fréquence de marche soit supérieure à celle de fermeture des cavités d’air.

Le mécanisme décrit précédemment ne fonctionne pas pour l’homme. En effet, la fréquence de battement de jambe nécessaire au support de notre poids est largement supérieure à nos possibilités.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :